ultra-paradoxe

ultra-paradoxe:

Et j’ai eu envie de le lui crier au visage, même si elle était au bout de la rue, qu’elle s’etait égratigné le genou et qu’elle avait les cheveux un peu n’importe comment. J’ai eu envie de le lui crier à cette belle inconnue que les gens dévisageait, qu’elle ne devait pas faire attention à eux….

ultra-paradoxe

ultra-paradoxe:

Impossible. Non, pas elle. Pourtant si. Je ne l’avais jamais vu dans cet état. Nous étions sur ce balcon, cette nuit-là. C’était des flots refoulés, gardés trop longtemps qu’elle avait finit par lâcher. Elle s’était effondrée en pleurs et j’etais resté immobile. Immobile parce que je ne sais pas…

ultra-paradoxe
  • - Je t'emmerde.
  • - Non, tu ne m'emmerdes pas. A vrai dire, tu m'aimes plutôt bien pour pas dire que tu m'aimes d'un amour inconditionnel. Oui t'as bien entendu, tu m'aimes. Et moi aussi je t'aime plutôt bien mais c'pas le plus important. Le plus important c'est que tu devrais arrêter de faire la forte. Tu devrais arrêter de jouer a cache cache avec tes sentiments. C'est quand que tu vas enfin affronter le monde ? Réveille toi merde, et arrête de t'apitoyer sur ton sort. T'es pas la seule fille malheureuse sur terre, y en a d'autre. Sors toi de là. J'ai l'impression de rendre visite à un fantôme. Je sais que t'en a marre d'entendre le même discours, mais tu ne peux pas rester le coeur en miettes toute ta vie. T'es vraiment folle de te laisser aller comme ca. Arrête de t'en vouloir parce qu'il est parti. Ou parce que tu t'en veux d'être la personne que tu es. T'es quelqu'un de formidable ok ? Il le sait pas c'est tout. Tu rayonnes. Tout en toi, rayonne. T'es un feu d'artifices a toi toute seule. Tu es le genre de fille qu'on attend une vie, tu comprends ça? Puis arrête de te détruire aussi, au passage. Arrête de fumer aussi. Puis arrête de pleurer. T'es vraiment laide quand tu pleures. Et arrête de me regarder comme ça, j'ai l'impression d'avoir dit quelque chose de gênant..t'es mieux quand tu souris. T'es pas miss France, mais c'est mieux que quand tu pleures, tu m'as compris. Comme je disais au début, t'as pas besoin de jouer la fille forte. Tu peux pleurer sur mon épaule. Tu peux même te serrer un peu contre moi quand t'as peur de l'orage. Partager mon parapluie quand il pleut. Ou m'enlacer quand t'as trop froid. Mais surtout ne pleure pas. Souris. Et comme je le disais, tu ne m'emmerdes pas. Tu m'aimes plutôt bien. Moi aussi, je t'aime plutôt bien. Mais c'pas le plus important. Oublie ce que je viens de dire, d'accord ? C'tait pas le plus important.